La fonction du diététicien

Le métier de diététicien(ne)

Le diététicien est un professionnel du secteur paramédical. Spécialiste de la nutrition, il veille à promouvoir une alimentation équilibrée bénéfique pour la santé, tout en préservant le plaisir de manger.

Son action s'inscrit dans une démarche thérapeutique, éducative ou préventive. Ses compétences sont multiples et permettent au diététicien  de développer ses fonctions dans de nombreux secteurs d'activité :

  • établissement de santé et centre de soin
  • cabinet libéral
  • collectivités territoriales
  • entreprises de restauration collective
  • industrie agro alimentaire

Prise en charge diététique en cabinet libéral

Dans le cadre d'une activité libérale, l'action du diététicien s'inscrit dans une démarche d'accompagnement et de soutien dans laquelle la relation de confiance est primordiale.

Le diététicien reçoit les patients venant de leur propre initiative ou sur prescription médicale. En fonction de leurs attentes, de leur mode de vie, d'une éventuelle pathologie (diabète, maladie cardio vasculaire, allergie...) ou état physiologique (grossesse,  allaitement...), il met en place une stratégie de soins nutritionnels individualisée.

Avec l'accord du patient, la prise en charge diététique peut s'inscrire dans une démarche plus globale faisant intervenir d'autres professionnels de santé. Les problèmes de déséquilibre pondéral sont rarement d'origine exclusivement alimentaire, une collaboration pluridisciplinaire est souvent bénéfique.

Charte du dieteticien

Diététicien(ne) ou nutritionniste comment choisir ?

Un médecin-nutritionniste est un médecin qui a suivi une formation complémentaire spécialisée en nutrition. À ce titre, il peut intervenir sur tous les troubles et maladies liés à la nutrition. En sa qualité de médecin, il est en capacité de prescrire des médicaments et des analyses médicales. Le traitement du diabète ou un problème de thyroïde fera généralement intervenir un médecin diabétologue-endocrinologue qui pourra éventuellement aussi être nutritionniste. Ils assurent le suivi de la maladie.

Gastro-entérologues, endocrinologues, diabétologues, médecin-nutritionnistes et diététiciens ne s'opposent pas mais sont complémentaires. 

Dès qu'une pathologie impose un suivi médical régulier il est recommandé de consulter un médecin en première intention qui pourra éventuellement vous orienter vers une diététicienne s'il l'estime nécessaire. Le diététicien pourra être sollicité par le médecin pour mener des "enquêtes alimentaires", aider un patient à modifier ses habitudes et faire évoluer son comportement alimentaire.

S'il s'agit d'une démarche de perte de poids sans complications, de rééquilibrage alimentaire, d'une grossesse non pathologique, d'un projet d'allaitement, ou d'une démarche personnelle particulière (végétarisme, reprise du sport) il peut être judicieux de vous orienter vers une diététicienne pour leur plus grande disponibilité.

Par ailleurs, pour ce qui est de la prise en charge des soins diététiques, l'assurance maladie fait la distinction entre médecin-nutritionniste et diététicien-nutritionniste. A ce jour, seul les consultations chez un médecin-nutritionniste sont remboursées* par la CPAM. Les consultations chez un diététicien-nutritionniste ne seront pas prises en charge par l'assurance maladie, toutefois certaines mutuelles ou assurances santé individuelles effectuent un remboursement total ou partiel, sous la forme d’un pourcentage ou d’un forfait annuel. Renseignez-vous auprès de votre complémentaire santé.

* Remboursement à hauteur de 70% sur la base d'une consultation à 25 euros dans le cadre d'un parcours de soins coordonnés, au titre de la consultation d'un médecin spécialisé. Pensez à vérifier les éventuels dépassements d'honoraires